Né en 1967 à Karachi. Education à Singapour et Genève. Dessinateur pour The International New York Times et les journaux suisses Le Temps et NZZ am Sonntag. Auteur de nombreux reportages en bande dessinée, ainsi que d’un documentaire animé. Chappatte coordonne et organise les projets Plumes croisées.
Plumes Croisées
c'est quoi?
Rien de tel que l’humour pour parler de choses sérieuses. Forts de cette devise, le dessinateur de presse Patrick Chappatte organise depuis 2003, avec l’aide du Département fédéral des Affaires étrangères suisse (DFAE) des projets «Plumes croisées» tout autour du monde. L’idée est simple: dans un contexte de conflit politique, ethnique ou social, réunir des dessinateurs locaux, et leur donner un espace pour aborder ensemble les thématiques qui divisent. Là où les mots fâchent, nous essayons le dessin.

De tels projets ont eu lieu en Serbie, en Côte d’Ivoire, au Liban, au Kenya, au Guatemala, aux États-Unis et au Mexique. Au-delà des ateliers, débats et expositions sur place, chacun de ces projets débouche sur un objet concret: recueil de dessins ici, parutions dans la presse là, vidéo-clips ou encore calendrier.

En outre, chaque édition de «Plumes croisées» connaît un écho en Suisse : avec la complicité d’acteurs culturels du pays, comme le FIFDH à Genève ou la Maison du Dessin de presse à Morges, nous amenons les dessinateurs participants à la rencontre des Suisses. A travers des événements et expositions autour du dessin de presse, le public d’ici se familarise aux thèmes de là-bas : conflits ethniques, violence urbaine, corruption et liberté d’expression.

Ce site vous offre un aperçu des différents projets menés jusqu’à ce jour. Découvrez, explorez et revenez nous voir : on n’a pas fini de croiser les plumes!
Des projets collaboratifs menés par Chappatte avec le concours du DFAE, Département Fédéral des Affaires Étrangères suisses.
© 2020 Plumes Croisées et Patrick Chappatte.
QUEL CONTEXTE?La frontière Mexique-USA: à la fois ligne de vie économique et point de fixation du discours nationalisteQUEL PROJET?Le mur, vu des deux côtés: regards croisés de dessinateurs du nord et du sudQUEL RESULTAT?Epidémie Covid-19 oblige, le projet initial d’expo à Cuidad Juarez est devenu une galerie virtuelle VISITEZ LE SITE WEB
Le Projet
Honduras, Salvador, Nicaragua et Guatemala ont connu dans la décennie écoulée des taux d’homicides qui les placent en tête des classements mondiaux de la violence. Dans leurs rues, on meurt autant ou plus qu’en Irak ou en Afghanistan. Une guerre s’y joue, dans le silence du monde.

La criminalité va du haut de l’échelle, où les cartels de la drogue pèsent de leur poids économique et politique sur l’Etat, jusqu’aux gangs de quartier, souvent soumis aux deux grandes bandes rivales, la mara Salvatrucha et la 18. Une violence sur fond d’inégalités sociales et d’exclusion. «Plumes croisées» a voulu mettre le projecteur sur l’Amérique Centrale, ce «trou noir de l’actualité», selon les termes de Chappatte.

Avec l’ambassade de Suisse à Guatemala Ciudad, le dessinateur suisse a réuni en mars 2012 des confrères du Honduras, du Salvador et du Guatemala autour du thème «Violence et corruption». Atelier professionnel enrichi par des experts, exposition itinérante et table ronde publique et ont débouché sur un calendrier mural, qui a été largement distribué, à travers l’ambassade de Suisse, dans les ONG et écoles des trois pays.

Le volet Suisse
En mars 2013, le public suisse put découvrir cette réalité à travers deux événements. A Genève, le Festival du film et forum international sur les droits humains consacra une soirée exceptionnelle, qui fit salle comble, au documentaire «Alma», confession d’une ex-gangster repentie, suivie d’un débat avec les dessinateurs Fo (Guatemala), Mc Donald (Honduras) et Alecus (Salvador), modéré par Chappatte. Parallèlement, à Morges, la Maison du dessin de presse présenta une exposition de 12 dessinateurs de presse d’Amérique Centrale.
Rafael Pineda
Rafael Pineda a étudié la Communication sociale à l’UAM de Xochimilco. Il est directeur de la revue El Chamuco. Il a publié dans différents journaux importants comme El Reforma, El Universal, El Economista, México Hoy. En ce moment, il publie dans le journal Milenio. A côté de son travail en tant que caricaturiste, il fait de l’animation. Prix national de Journalisme en 2016. Finaliste et gagnant du Prix Gabriel García Márquez.

Rafael Pineda es un caricaturista mexicano de Veracruz que estudió Comunicación Social en la UAM de Xochimilco. Actualmente es el director de la Revista El Chamuco. Ha publicado en diferentes diarios importantes como El Reforma, El Universal, El Economista, México Hoy. En estos momentos pública en el periódico Milenio. Además de trabajar como caricaturista, se dedica a la animación. Ha participado en diferentes documentales con sus caricaturas animadas. Su enfoque suele estar dirigido al tema de libertad de expresión. Premio Nacional de Periodismo 2016. Finalista y ganador del Premio Gabriel García Márquez.
Darío Castillejos
Darío a une licence en droit. Il est président de Cartónclub. Durant trois ans consécutifs, il a été récompensé par le Prix national de Journalisme. Il a un livre compilant un grand nombre de son travail publié pour l’éditoriel Almadía « Impressions d’un Monde flou ». Actuellement publié dans le journal El Imparcial de Oaxaca, et les revues El Chamuco et Foreign Affairs.

Darío Castillejos es un caricaturista oaxaqueño licenciado en Derecho. Actualmente es el presidente de Cartónclub. Se dedica a la crítica de diferentes temas: políticos, sociales, religiosos, tecnológicos, culturales, entre otros. Ha ganado varios premios nacionales e internacionales. Durante tres años consecutivos ha sido galardonado con el Premio Nacional de Periodismo. Cuenta con un libro donde compila gran parte de su trabajo publicado por la editorial Almadía “Impresiones de un Mundo Desdibujado”. Actualmente publica en el periódico El Imparcial de Oaxaca, las revistas El Chamuco y Foreign Affairs.
Cintia Bolio
Cintia Bolio publie principalement du contenu politique, féministe et critique. Elle donne des ateliers et elle a travaillé avec plusieurs médias nationaux et internationaux, elle a également publié différents livres. Elle a gagné de nombreux prix pour récompenser son travail de caricature. Elle fut la représente latino-américaine devant les Nations Unies lors de la création de Cartooning For Peace.

Cintia Bolio es una caricaturista mexicana autodidacta enfocada en contenido político, feminista y crítico. Su trabajo es reconocido por su lucha constante por la equidad de género. Imparte talleres y ha participado en diferentes medios nacionales e internacionales, además ha publicado diferentes libros. Le han sido otorgados distintos premios nacionales e internacionales como reconocimiento a su trabajo como caricaturista. Fue la representante de Latinoamérica ante la ONU durante la creación de Cartooning For Peace.
Ángel Boligán
Ángel Boligán est un caricaturiste cubano-mexicain qui réside au Mexique depuis 1992. Boligán publie dans le journal mexicain El Universal depuis plus de 25 ans. Il collabore avec des revues comme El Chamuco, Foreign Affairs Latinoamérica et divers médias internationaux. Gagnant de plus de 183 prix internationaux, il a également par deux occasions reçu le Prix national de Journalisme du Mexique. Il est le fondateur de Cartónclub.

Ángel Boligán es un caricaturista cubano/mexicano que reside en México desde 1992. Boligán publica en el diario mexicano EL UNIVERSAL hace más de 25 años, además colabora en revistas como El Chamuco, Foreign Affairs Latinoamérica y diversos medios internacionales, ganador de más de 183 premios internacionales y en 2 ocasiones del Premio Nacional de Periodismo de México. Es fundador de Cartónclub.
Chavo del Toro
Il est détenteur d’un master en histoire sociale et d’images par l’Escuela Nacional de Antropología e Historia. Il est spécialiste en caricatures politiques comme source historique et en leur transition de l’imprimerie au modèle digital. Prix d’excellence journalistique 2019 par la Société interaméricaine de Presse (SIP), il reçut une mention honorifique dans la catégorie caricature politique, à Miami, en 2019.

Maestro en Historia Social e Imagen por la Escuela Nacional de Antropología e Historia, especialista en caricatura política como fuente histórica y su transición del print al modelo digital. Premio excelencia periodística 2019 por la Sociedad Interamericana de Prensa (SIP), mención honorífica en la categoría de caricatura política. Miami, 2019.
Clay Bennett
Né en 1958 à Clinton, en Caroline du Sud. Il a obtenu en 1980 un diplôme d'art et d'histoire à l'université de North Alabama. Il a reçu le prix Pulitzer pour la caricature éditoriale en 2002. Son travail est publié au niveau international par le Washington Post Writers Group.
Matt Wuerker
Matt Wuerker est le caricaturiste de POLITICO. Ses dessins ont été utilisés dans le Los Angeles Times, le Washington Post, Newsweek, The Nation et le Smithsonian. En 2010, il a reçu le prix Herblock de la Bibliothèque du Congrès et, plus tard dans l'année, il a remporté le prix Berryman de la Fondation nationale de la presse. Il a remporté le prix Pulitzer en 2012.
Nick Anderson
Nick Anderson est diplômé en sciences politiques de l'État de l'Ohio. Les caricatures d'Anderson ont été publiées dans Newsweek, The New York Times, The Washington Post, USA Today, le Chicago Tribune et d'autres journaux. En 2005, Anderson a reçu le prix Pulitzer de la caricature éditoriale.
Rob Rogers
Rob Rogers a obtenu un MFA en peinture à l'université Carnegie Mellon en 1984. Son travail a été publié dans le New York Times, le Washington Post, USA Today, Time, Newsweek et The Week, entre autres. Le travail de Rogers a reçu le prix national de tête d'affiche en 1995 et 2019. En 2015, Rogers a reçu le prix Berryman de la Fondation nationale de la presse. En 1999 et 2019, il a été finaliste pour le prix Pulitzer.
Ann Telnaes
Ann Telnaes crée des caricatures éditoriales dans divers supports - animation, essais visuels, croquis en direct et impression traditionnelle - pour le Washington Post. Elle a remporté le prix Pulitzer en 2001 pour ses dessins et le prix Reuben de la National Cartoonists Society pour le meilleur dessinateur de l'année en 2017.
Jeff Danziger
Jeff Danziger est né à New York en 1943. Il a fait ses études à l'université de Denver. Il a publié dix livres de dessins animés et un roman sur la guerre du Vietnam. Ses œuvres et ses écrits ont été publiés dans le Wall Street Journal, Forbes, The New Yorker, l'International Herald Tribune, Le Monde, Izvestia, le Moscow Times, le Boston Globe, le Los Angeles Times et le Washington Post. Il a été deux fois présélectionné pour le prix Pulitzer et a reçu le prix de l'Overseas Press Club en 1998.
David Horsey
David Horsey est diplômé de l'université de Washington et a obtenu une maîtrise en relations internationales à l'université du Kent à Canterbury, en Angleterre. Il a publié neuf livres de dessins animés. Il a reçu à deux reprises le prix Pulitzer pour la caricature politique. Les travaux de David ont été publiés dans le New York Times, le Washington Post, USA Today, Politico et MSNBC.com. Après une longue carrière au Seattle Post-Intelligencer et six ans comme commentateur politique pour le Los Angeles Times, Horsey est maintenant basé au Seattle Times.
Kevin Kallaugher
Kevin Kallaugher travaille pour les journaux The Economist de Londres et le Baltimore Sun. Il a publié ses travaux dans six différentes collections, ses œuvres ont été exposées dans une douzaine de pays, et il a reçu des prix et des distinctions dans sept pays. Parmi ces prix, on peut mentionner le Prix Caricaturiste vedette de l’Année (Royaume-Uni), le Prix Thomas Nast (Allemagne) La Caricature de l’Année (Europe), le Prix Berryman (États-Unis), et le Prix Herblock (États-Unis) et il fut deux fois finaliste pour le Prix Pulitzer (États-Unis).
Stacks Image p15194_n566
Etats-Unis
2015-2016
QUEL CONTEXTE?Les Etats-Unis demeurent l’une des dernières démocraties industrialisées à n’avoir pas aboli la peine de mortQUEL PROJET?Solliciter et collecter des œuvres de détenus décrivant la réalité des couloirs de la mortQUEL RÉSULTAT?Une exposition unique rassemblant dessinateurs de presse U.S. et condamnés à mort, qui tourne aux Etats-Unis.VISITEZ LE SITE WEB.
QUEL CONTEXTE?Guatemala, Honduras et Salvador, en tête des pays les plus meurtriers et les plus corrompus du monde.QUEL PROJET?Atelier à Guatemala Ciudad, expo, débat publicQUEL RESULTAT?Un calendrier mural original distribué dans les écoles et ONG des trois paysET ENCORE?Un volet suisse: expo et débat à GE et Morges.
  •  Le projet s’ouvre par un atelier de deux jours sur les thèmes “Violence et corruption”, dirigé par Chappatte, et introduit par l’ambassadeur de Suisse Thomas Kolly (deuxième depuis la droite), entouré des experts Hélène Mack et Frank Larue – Guatemala Ciudad, 6 mars 2012

    Le projet s’ouvre par un atelier de deux jours sur les thèmes “Violence et corruption”, dirigé par Chappatte, et introduit par l’ambassadeur de Suisse Thomas Kolly (deuxième depuis la droite), entouré des experts Hélène Mack et Frank Larue – Guatemala Ciudad, 6 mars 2012

  •  But de l’atelier: créer un calendrier mural illustré, qui sera distribué aux écoles et ONG de la région comme outil de sensibilisation. Les dessinateurs du Guatemala, du Salvador et du Honduras planchent – Guatemala Ciudad, 6 mars 2012

    But de l’atelier: créer un calendrier mural illustré, qui sera distribué aux écoles et ONG de la région comme outil de sensibilisation. Les dessinateurs du Guatemala, du Salvador et du Honduras planchent – Guatemala Ciudad, 6 mars 2012

  •  Deuxième jour d’atelier, dessinateurs à la pause. De gauche à droite, debout: McDonald, La Matraca, Otto, Filochofo, JotaCe. Assis: Alecus et Salomón – Guatemala Ciudad, 7 mars 2012

    Deuxième jour d’atelier, dessinateurs à la pause. De gauche à droite, debout: McDonald, La Matraca, Otto, Filochofo, JotaCe. Assis: Alecus et Salomón – Guatemala Ciudad, 7 mars 2012

  •  Deuxième jour d’atelier, dessinateurs à la pause. De gauche à droite, debout: McDonald, La Matraca, Otto, Filochofo, JotaCe. Assis: Alecus et Salomón – Guatemala Ciudad, 7 mars 2012

    Deuxième jour d’atelier, dessinateurs à la pause. De gauche à droite, debout: McDonald, La Matraca, Otto, Filochofo, JotaCe. Assis: Alecus et Salomón – Guatemala Ciudad, 7 mars 2012

  •  Montage de l’expo de dessins de presse sur les thèmes “Violence et corruption” avant son vernissage, dans les locaux de Flacso – Guatemala Ciudad, 8 mars 2012

    Montage de l’expo de dessins de presse sur les thèmes “Violence et corruption” avant son vernissage, dans les locaux de Flacso – Guatemala Ciudad, 8 mars 2012

  •  Le volet suisse du projet, en mars 2013: une expo et un débat à Genève, une grande exposition à Morges.

    Le volet suisse du projet, en mars 2013: une expo et un débat à Genève, une grande exposition à Morges.

  •  Chappatte ouvre l’expo du Festival du film et forum international sur les droits humains à Genève, avec en guest stars les dessinateurs Alecus (Salvador), McDonald (Honduras) et Fo (Guatemala) – Genève, 4 mars 2013

    Chappatte ouvre l’expo du Festival du film et forum international sur les droits humains à Genève, avec en guest stars les dessinateurs Alecus (Salvador), McDonald (Honduras) et Fo (Guatemala) – Genève, 4 mars 2013

  •  Débat devant une salle comble au FIFDH lors d’une soirée spéciale Amérique Centrale, avec la projection du film “Alma, une enfant de la violence” – Genève, 4 mars 2013

    Débat devant une salle comble au FIFDH lors d’une soirée spéciale Amérique Centrale, avec la projection du film “Alma, une enfant de la violence” – Genève, 4 mars 2013

  •  Après avoir voyagé au Guatemala, au Honduras et au Salvador, l’exposition de dessins de presse “Violence et corruption” ouvre à la Maison du dessin de presse de Morges – Morges, 5 mars 2013

    Après avoir voyagé au Guatemala, au Honduras et au Salvador, l’exposition de dessins de presse “Violence et corruption” ouvre à la Maison du dessin de presse de Morges – Morges, 5 mars 2013

Cliquez sur la miniature pour visualiser une galérie de photos!
Le Projet
Honduras, Salvador, Nicaragua et Guatemala ont connu dans la décennie écoulée des taux d’homicides qui les placent en tête des classements mondiaux de la violence. Dans leurs rues, on meurt autant ou plus qu’en Irak ou en Afghanistan. Une guerre s’y joue, dans le silence du monde.

La criminalité va du haut de l’échelle, où les cartels de la drogue pèsent de leur poids économique et politique sur l’Etat, jusqu’aux gangs de quartier, souvent soumis aux deux grandes bandes rivales, la mara Salvatrucha et la 18. Une violence sur fond d’inégalités sociales et d’exclusion. «Plumes croisées» a voulu mettre le projecteur sur l’Amérique Centrale, ce «trou noir de l’actualité», selon les termes de Chappatte.

Avec l’ambassade de Suisse à Guatemala Ciudad, le dessinateur suisse a réuni en mars 2012 des confrères du Honduras, du Salvador et du Guatemala autour du thème «Violence et corruption». Atelier professionnel enrichi par des experts, exposition itinérante et table ronde publique et ont débouché sur un calendrier mural, qui a été largement distribué, à travers l’ambassade de Suisse, dans les ONG et écoles des trois pays.

Le volet Suisse
En mars 2013, le public suisse put découvrir cette réalité à travers deux événements. A Genève, le Festival du film et forum international sur les droits humains consacra une soirée exceptionnelle, qui fit salle comble, au documentaire «Alma», confession d’une ex-gangster repentie, suivie d’un débat avec les dessinateurs Fo (Guatemala), Mc Donald (Honduras) et Alecus (Salvador), modéré par Chappatte. Parallèlement, à Morges, la Maison du dessin de presse présenta une exposition de 12 dessinateurs de presse d’Amérique Centrale.
  •  Couverture du Calendrier

    Couverture du Calendrier

  •  Janvier

    Janvier

  •  Février

    Février

  •  Mars

    Mars

  •  Avril

    Avril

  •  Mai

    Mai

  •  Juin

    Juin

  •  Juillet

    Juillet

  •  Août

    Août

  •  Septembre

    Septembre

  •  Octobre

    Octobre

  •  Novembre

    Novembre

  •  Decembre

    Decembre

FO
Alfredo Morales
Né en 1957 au Guatemala. Etudes en architecture. Dès 1986, caricaturiste pour le journal national Prensa Libre au rythme d’un dessin hebdomadaire, qui devient quotidien dès 1992. Participe régulièrement à des festivals internationaux de dessin de presse.
JOTACÉ
Julio César Castillo Carpio
Né en 1944 au Guatemala. De 1976 à 1996, dessinateur de presse pour El Gráfico. Depuis 1996, pour El Periódico. Enseigne aussi à l'École centroaméricaine de journalisme. A reçu la prestigieuse médaille Mon Crayón, au Guatemala, pour l'ensemble de son œuvre satirique.
FILOCHOFO
José Manuel Chacón
Enseignant, architecte et dessinateur de presse, Filochofo a collaboré durant 15 ans avec les quotidiens guatémaltèques Siglo XXI et El Periódico avant d'être censuré et licencié. Depuis, il publie des recueils de dessins satiriques. Lauréat de plusieurs distinctions.
LA MATRACA
Pablo Piloña
La Matraca, soit le hochet, est né en 1980 au Guatemala. Autodidacte, il se définit comme un caricaturiste ambulant. Collabore pour le quotidien Al Día, où il signe des dessins humoristiques, ainsi que pour le supplément dominical La Matraca.
MCDONALD
Norman Allan Sauceda
Né au Honduras en 1970, premier dessin de presse publié à l’âge de 9 ans ( !), engagé à l’âge de 13 par le journal indépendant La Prensa. Depuis 1986, dessine pour El Heraldo (Honduras). Lauréat du prix de la Caricature du Honduras à plusieurs reprises, ainsi que le prix national de la presse UNICEF.
ALECUS
Ricardo Clement
Né en 1962 à Mexico. Etudes en arts visuels à l'Université nationale autonome du Mexique. S’établit au Salvador, d’où il dessine pour El Diario de Hoy, ainsi que pour le journal guatémaltèque Siglo XXI. A reçu plusieurs distinctions pour son travail satirique au Salvador, en Europe et aux États-Unis.
OTTO
Otto Mezza
Né à La Libertad, Salvador. Etudes de médecine, puis d’art graphique. Se spécialise en animation en Italie. Caricaturiste et illustrateur pour les quotidiens salvadoriens El diario de Hoy, La Prensa Gráfica et El Faro. Lauréat de plusieurs prix de dessin et de poésie.
SALOMON
Walter Salomón Arévalo
Né au Honduras en 1970, premier dessin de presse publié à l’âge de 9 ans ( !), engagé à l’âge de 13 par le journal indépendant La Prensa. Depuis 1986, dessine pour El Heraldo (Honduras). Lauréat du prix de la Caricature du Honduras à plusieurs reprises, ainsi que le prix national de la presse UNICEF.
CHAPPATTE
Patrick Chappatte
Né en 1967 à Karachi. Education à Singapour et Genève. Dessinateur pour The International New York Times et les journaux suisses Le Temps et NZZ am Sonntag. Auteur de nombreux reportages en bande dessinée, ainsi que d’un documentaire animé. Chappatte coordonne et organise les projets Plumes croisées.
QUEL CONTEXTE?Derrière les luttes pour le pouvoir, le spectre de l’affrontement ethnique guetteQUEL PROJET?Atelier à Nairobi, concours de dessin, expo et débat publicQUEL RESULTAT?Des dessins animés pour sensibiliser l’opinionET ENCORE?Un volet suisse: expo et rencontres à Genève, Morges et Berne.
  •  “Ethnicité et la quête d’une identité nationale kényanne”: le titre de l’atelier de dessinateurs de Nairobi, qui ambitionne de traiter la brûlante question des rivalités claniques à travers le dessin.

    “Ethnicité et la quête d’une identité nationale kényanne”: le titre de l’atelier de dessinateurs de Nairobi, qui ambitionne de traiter la brûlante question des rivalités claniques à travers le dessin.

  •  Les dessinateurs se mettent au travail. But de l’atelier: créer des clips vidéo basés sur des dessins originaux. En trois jours! – Nairobi, 19 janvier 2010

    Les dessinateurs se mettent au travail. But de l’atelier: créer des clips vidéo basés sur des dessins originaux. En trois jours! – Nairobi, 19 janvier 2010

  •  Munene prêt à enregistrer son clup vidéo – Nairobi, 20 janvier 2010

    Munene prêt à enregistrer son clup vidéo – Nairobi, 20 janvier 2010

  •  En parallèle, un concours de dessins a été organisé par l’association des dessinateurs kényans et Plumes Croisées.

    En parallèle, un concours de dessins a été organisé par l’association des dessinateurs kényans et Plumes Croisées.

  •  Troisième jour: exposition de dessins sur le thème de l’ethnicité et grand débat public à Nairobi, rassemblant tous les dessinateurs kényans, modéré par Chappatte. Les deux premiers vidéo-clips sont projetés – Nairobi, 21 janvier 2010

    Troisième jour: exposition de dessins sur le thème de l’ethnicité et grand débat public à Nairobi, rassemblant tous les dessinateurs kényans, modéré par Chappatte. Les deux premiers vidéo-clips sont projetés – Nairobi, 21 janvier 2010

  •  Le volet suisse: inauguration d’une expo de dessins kényans et projection des films au festival Morges-sous-Rire, en présence de la présidente de la Confédération, Doris Leuthard – Morges, 14 juin 2010

    Le volet suisse: inauguration d’une expo de dessins kényans et projection des films au festival Morges-sous-Rire, en présence de la présidente de la Confédération, Doris Leuthard – Morges, 14 juin 2010

  •  De gauche à droite: Chappatte, Gado, la présidente Doris Leuthard, Gathara, Ndula et  Gammz – Morges, 14 juin 2010

    De gauche à droite: Chappatte, Gado, la présidente Doris Leuthard, Gathara, Ndula et Gammz – Morges, 14 juin 2010

  •  Les dessinateurs de Nairobi, entourés de Plantu et Chappatte, sont reçus par Kofi Annan, qui fut le médiateur de la crise kényane en 2008 – Genève, 15 juin 2010

    Les dessinateurs de Nairobi, entourés de Plantu et Chappatte, sont reçus par Kofi Annan, qui fut le médiateur de la crise kényane en 2008 – Genève, 15 juin 2010

Cliquez sur la miniature pour visualiser une galérie de photos!
Le Projet
En 2007, une élection présidentielle disputée vit le Kenya glisser d’une bataille politique entre les partisans du président Mwai Kibaki et son challenger Raila Odinga, en un début de guerre entre kikuyu et luo. L’ethnicité, ce poison souvent instrumentalisé par les politiciens, menaçait de tout emporter. Une médiation de Kofi Annan permit un partage du pouvoir.

Sur ces braises encore chaudes, en janvier 2010, Chappatte et l’ambassade de Nairobi ont rassemblé huit dessinateurs kenyans de tous bords dans le cadre d’un atelier, d’un débat public et d’une exposition intitulés «Ethnicité et la quête d’une identité nationale kenyane». Un concours de dessins pour les jeunes fut également organisé.

Lors de l’atelier, Chappatte proposa à ses huit confrères le défi suivant: réaliser chacun, en deux jours, un dessin original, filmé en vidéo. Utilisés lors d’une campagne de sensibilisation dans le pays, ces clips demeurent des incitations à la réflexion – et au sourire.

Le volet Suisse
Invités à exposer au festival du dessin de presse «Morges-sous-rire» en juin 2010, les dessinateurs kényans ont pu y croiser la plume avec leurs confrères suisses, et présenter leurs travaux à la présidente de la Confédération Doris Leuthard. Kofi Annan, acteur-clé de la crise kényane, les a également reçus à Genève.
Ci-dessous vous trouverez une vidéo résumant l'entier des clips réalisés dans le cadre du projet au Kenya. Si vous désirez voir chacune des vidéos séparément, vous pouvez les trouver en cliquant ici.
GADO
Godfrey Mwampembwa
Né le 6 août 1969 à Dar es Salam. Etudes d’architecture. Dès 1992 travaille en free-lance pour les journaux tanzaniens Daily News, Business Times et The Express, avant de devenir le dessinateur-vedettte du Daily Nation de Nairobi. Publié dans la presse internationale.
GaMMz
Eric Ngammau
Diplômé du Buruburu Institute of Fine Arts de Nairobi. Caricaturiste au Standard Group, éditeur du plus vieux journal au Kenya. Collabore aussi avec the New People, un magazine international catholique. Prix et récompenses tant locales qu’internationales.
OZONE
Alphone Omondi
Alphonse Omondi Oketch est né en 1983. Il travaille pour The Star à Nairobi.
Victor Ndula
Né en 1977, Victor Ndula a commencé sa carrière de caricaturiste en tant que freelancer. Il est caricaturiste éditorial pour le journal the Star.
Finlay Omayio
Né le 26 octobre 1983 au Kenya. Diplôme du Buruburu Institute of Fine Arts (BIFA) de Nairobi et d’une école d’animation. A travaillé pour des journaux comme The Kenya Times Daily, The Sunday Times Newspapers et the Sudan Mirror.
KENNY
Kennedy Kaburu
Né en 1979, dessine pour The Standard de Nairobi.
IGAH
Samuel Muigai
Samuel Muigai, Né en 1981 ans, dessine pour The Daily Nation.
MUNENE
Né en 1986. Travaille pour The Standard.
Festus Mateso
Né en 1980. Dessinateur free-lance dont les œuvres sont publiées dans The Kenya Times.
Patrick Gathara
Né en 1972, travaille pour le journal kenyan The East African. Il a été l’organisateur local de l’opération "Plumes croisée" à Nairobi.
QUEL CONTEXTE?Comment peut-on être un citoyen libanais, dans ce pays dominé par le confessionalisme ?QUEL PROJET?Atelier, expo et débats à BeyrouthQUEL RESULTAT?Les dessinateurs de tous les bords, publiés tous ensemble dans la presse libanaiseET ENCORE?Un volet suisse: expo et débats à Genève, Morges et Berne
  •  Comment parler du confessionnalisme et de la citoyenneté au Liban? Par le dessin, voyons! Expositions, table ronde et publication dans la presse libanaise sont au menu du projet.

    Comment parler du confessionnalisme et de la citoyenneté au Liban? Par le dessin, voyons! Expositions, table ronde et publication dans la presse libanaise sont au menu du projet.

  •  On s’affaire au montage de l’exposition de dessins de presse sur le Liban , trois jours avant le vernissage, dans les locaux du théâtre Masrah Al Madina – Beyrouth, 15 mars 2009

    On s’affaire au montage de l’exposition de dessins de presse sur le Liban , trois jours avant le vernissage, dans les locaux du théâtre Masrah Al Madina – Beyrouth, 15 mars 2009

  •  Les dessinateurs Stavro et Chappatte présentent sur Future TV le but du projet: faire paraître dans tous les journaux libanais, pendant trois jours, une page réunissant les dessinateurs de tous bords. Le pari sera réussi – Beyrouth, 18 mars 2009

    Les dessinateurs Stavro et Chappatte présentent sur Future TV le but du projet: faire paraître dans tous les journaux libanais, pendant trois jours, une page réunissant les dessinateurs de tous bords. Le pari sera réussi – Beyrouth, 18 mars 2009

  •  Le volet suisse, en juin 2009: les dessinateurs libanais Machaalani, Stavro, Bleibel et Hajo (de gauche à droite avec Chappatte au centre) inaugurent une grand exposition à Morges – Morges, 15 juin 2009

    Le volet suisse, en juin 2009: les dessinateurs libanais Machaalani, Stavro, Bleibel et Hajo (de gauche à droite avec Chappatte au centre) inaugurent une grand exposition à Morges – Morges, 15 juin 2009

  •  L’exposition de dessins est ouverte par le président de la Confédération Rudolf Merz, avec les dessinateurs suisses et libanais – Morges, 15 juin 2009

    L’exposition de dessins est ouverte par le président de la Confédération Rudolf Merz, avec les dessinateurs suisses et libanais – Morges, 15 juin 2009

  •  Après le conseiller fédéral Pascal couchepin à Berne, Kofi Annan reçoit les dessinateurs hôtes dans son bureau de Genève – Genève, 17 juin 2009

    Après le conseiller fédéral Pascal couchepin à Berne, Kofi Annan reçoit les dessinateurs hôtes dans son bureau de Genève – Genève, 17 juin 2009

Cliquez sur la miniature pour visualiser une galérie de photos!
Le Projet
Divisé par son Histoire, les lignes confessionnelles et la géopolitique d’une région soumises à toutes les tensions, le Liban est un effort de vivre ensemble sans cesse menacé par la catastrophe. «Plumes croisées» a voulu interpeller les Libanais sur ce qui les divise, les unit, et fait d’eux, contre vents et marées, des concitoyens.

En mars 2009, avec la complicité du DFAE et de l’ambassade de Suisse à Beyrouth, le dessinateur Chappatte a invité huit confrères libanais de toutes tendances à un atelier. Chacun signa trois dessins originaux sur les thèmes suivants: ́les clans et la politique, le confessionnalisme, les règles de vie commune. Ces dessins ont donné lieu à une grande première, la parution simultanée de tous ces auteurs pendant trois jours, dans une dizaine de journaux de Beyrouth, incluant As Safir, An Nahar, L’Orient Le Jour, le Daily Star.

Couronnant ce geste symbolique fort, un vernissage et une table ronde réunirent les dessinateurs et le public dans un théâtre au centre de Beyrouth. Autour du cèdre, au-delà des barrières politiques et confessionnelles, un échange de plumes avait eu lieu.

Le volet Suisse
Le public suisse a pu se familiariser avec cette cuisine politique libanaise en juin de la même année, lors d’une exposition au festival de dessin de presse «Morges-sous-Rire». Les quatre dessinateurs libanais présents, Hassan Bleibel, Saad Hajo, Stavro Jabra et Jean Machaalani, furent reçus à Berne par le conseiller fédéral Pascal Couchepin.
Voici les extraits des œuvres de huit dessinateurs libanais, publiés simultanément pendant trois jours, sur une même page, dans une dizaine de journaux libanais. Leurs travaux évoquent la mainmise des clans sur la politique, le poids du confessionnalisme, l’insouciance écologique, les influences étrangères sur le Pays du Cèdre, mais aussi le bonheur du vivre-ensemble.
  •  ARMAND HOMSI – An Nahar

    ARMAND HOMSI – An Nahar

  •  BENÔIT DEBBANE – L’Orient-Le Jour

    BENÔIT DEBBANE – L’Orient-Le Jour

  •  BENÔIT DEBBANE – L’Orient-Le Jour

    BENÔIT DEBBANE – L’Orient-Le Jour

  •  ELIE SALIBA – Ad Diya

    ELIE SALIBA – Ad Diya

  •  SAAD HAJO – As Safir

    SAAD HAJO – As Safir

  •  HASSAN BLAYBEL – Al Moustaqbal

    HASSAN BLAYBEL – Al Moustaqbal

  •  JEAN MACHAALANI – Al Anwar

    JEAN MACHAALANI – Al Anwar

  •  PIERRE SADEK – An Nahar

    PIERRE SADEK – An Nahar

  •  STAVRO JABRA – Al Balad, The Daily Star

    STAVRO JABRA – Al Balad, The Daily Star

Armand Homsi
Diplôme d’architecture d’intérieur à l’Université Saint-Esprit de Kaslik en 1989. Dessine depuis 1994 pour le quotidien An-Nahar. Homsi publie aussi dans le supplément hebdo Nahar Al Chabab ainsi et le magazine Noun. Expositions et publications régulières à l’étranger.
Benoit Debbane
Né en 1974, a étudié l’architecture à l’Académie Libanaise des Beaux-Arts de Beyrouth, puis s’est illustré dans le street art et les graffitis. Travaille actuellement comme illustrateur freelance et peintre. Publié par le quotidien An Nahar.
Hassan Bleibel
Né en 1964. Diplômé en architecture de l’Université de Damas. A travaillé jusqu’en 2012 pour le journal libanais Al Mustaqbal. Expositions au Liban, dans le monde arabe ainsi qu’en Europe. Publications dans la presse internationale.
Elie Saliba
Dessinateur du journal Ad Diyar. Il a déclaré: «Si nous sommes largement plus libres que dans d’autres pays du Moyen-Orient, les lignes rouges existent au Liban»
Saad Hajo
Né en 1968 à Damas. Diplômé de la faculté des Beaux-Arts. Il dessine depuis 1995 dans le journal As-safir et est publié par de nombreux quotidiens internationaux.
Stavro Jabra
Né en 1947 à Beyrouth. Caricaturiste depuis l’âge de 20 ans, il travaille encore aujourd’hui pour les journaux Al Balad, Ad-Dabbour, La Revue du Liban, The Daily Star. Publié et récompensé au niveau international, il expose aux quatre coins du monde.
Jean Machaalani
Dessinateur du journal libanais Al-Anwar. Grande figure de la caricature libanaise, au même titre que Pierre Sadek, il est décédé en 2013.
Pierre Sadek
Né à Zahlé en 1938. Diplômé des Beaux-Arts. A travaillé pour des journaux comme Al Amal, Al Anwar, An-Nahar, Ad-Diyar et Assayad magazine – qui le licencia pour une caricature de Naser. En 1986, premier caricaturiste au Liban à dessiner pour le journal télévisé du soir. Nommé Commandeur de l'Ordre National du Cèdre en 2012, il est décédé le 24 avril 2013.
QUEL CONTEXTE?Un pays divisé par la politique, les ethnies, et la tentation de la guerre civileQUEL PROJET?Les dessinateurs des journaux rivaux d’Abidjan se réunissent pour un projet communQUEL RESULTAT?Des recueils de dessins pour décrypter la criseET ENCORE?Un volet suisse: expo et débat à Genève et Morges
  •  Patrick Chappatte et Olvis Dabley présentent à la presse locale le projet: un atelier de trois jours avec 10 dessinateurs, pour créer un recueil de dessins sur l’histoire récente et la situation politique de la Côte d’Ivoire.<br /> Abidjan, 14 mars 2006

    Patrick Chappatte et Olvis Dabley présentent à la presse locale le projet: un atelier de trois jours avec 10 dessinateurs, pour créer un recueil de dessins sur l’histoire récente et la situation politique de la Côte d’Ivoire.
    Abidjan, 14 mars 2006

  •  Cocktail à la résidence de Suisse: les invités écoutent le discours de bienvenue de l’ambassadeur Dominik Langenbacher.<br /> Abidjan, 16 mars 2006

    Cocktail à la résidence de Suisse: les invités écoutent le discours de bienvenue de l’ambassadeur Dominik Langenbacher.
    Abidjan, 16 mars 2006

  •  Les dessinateurs ivoiriens en plein atelier. Leur but: rassembler les dessins de presse les plus pertinents en vue de constituer un album-témoignage sur les crises politiques du pays. <br />Abidjan, 17 mars 2006

    Les dessinateurs ivoiriens en plein atelier. Leur but: rassembler les dessins de presse les plus pertinents en vue de constituer un album-témoignage sur les crises politiques du pays.
    Abidjan, 17 mars 2006

  •  Clôture de l’atelier: pendant trois jours, des dessinateurs de journaux affiliés à des partis politiques rivaux, voire ennemis, ont collaboré tous ensemble. Là où les mots fâchent, le dessin a permis d’échanger. <br />Abidjan, 18 mars 2006

    Clôture de l’atelier: pendant trois jours, des dessinateurs de journaux affiliés à des partis politiques rivaux, voire ennemis, ont collaboré tous ensemble. Là où les mots fâchent, le dessin a permis d’échanger.
    Abidjan, 18 mars 2006

  •  Patrick Chappatte sur le plateau du journal de 20 heures de la télévison publique ivoirienne. <br />Abidjan, 19 mars 2006

    Patrick Chappatte sur le plateau du journal de 20 heures de la télévison publique ivoirienne.
    Abidjan, 19 mars 2006

  •  Conférence de presse de bilan, avec Olvis Dabley, Patrick Chappatte et l’ambassadeur de Suisse Dominik Langenbacher. Le recueil de dessins de presse «On va où là», issu de l’atelier, paraîtra quelques semaines plus tard. <br />Abidjan, 20 mars 2006

    Conférence de presse de bilan, avec Olvis Dabley, Patrick Chappatte et l’ambassadeur de Suisse Dominik Langenbacher. Le recueil de dessins de presse «On va où là», issu de l’atelier, paraîtra quelques semaines plus tard.
    Abidjan, 20 mars 2006

Cliquez sur la miniature pour visualiser une galérie de photos!
Le Projet
En 2006, la Côte d’Ivoire était coupée en deux: au Nord, une rébellion contre la présidence de Laurent Gbagbo occupait la moitié du pays, déchiré par les ambitions politiques, les intérêts économiques et les loyautés claniques. Les rebelles d’hier sont devenus aujourd’hui les maîtres d’Abidjan, Gbagbo est aux mains de la justice internationale, mais la rancœur demeure.

A l’image du pays, la presse ivoirienne s’est souvent trouvée divisée, attisant l’hostilité d’un camp contre un autre. Et les dessinateurs de presse, les otages de cette discorde. Dans ce contexte, en mars 2006, un acteur culturel local soutenu par l’ambassade de Suisse à Abidjan invita Chappatte à animer un atelier de dessinateurs ivoiriens, et des tables rondes publiques. Ensemble, ils produisirent un recueil de dessins, «On va où là ?», revisitant la crise ivoirienne avec le sourire. Le livre connut une suite, éditée en 2012.

Un dialogue était né, dans l’esprit de «Plumes croisées». Un dialogue compris comme l’échange vif des points de vues, et des traits d’esprit.

Le volet Suisse
Le public suisse put découvrir ces dessinateurs ivoiriens croisant la plume lors du festival de dessin de presse «Morges sous rire», en juin 2006. Leurs ouvrages, tomes 1 et 2, ont été présentés au Salon du livre de Genève, lors d’expositions, de débats et de rencontres. Au-delà de la fève de cacao, d’autres occasions pour la Suisse de s’intéresser à la Côte d’Ivoire.
Les deux tomes "On va où là?", qui recueillent les dessins réalisés dans le cadre du projet en Côte d'Ivoire, seront bientôt disponibles pour téléchargement depuis ce site.
Stacks Image p15152_n64
Stacks Image p15152_n68
Lassane Zohoré
Publié régulièrement par Le Courrier International, Reporters Sans Frontière et Jeune Afrique. Co-créateur, directeur et dessinateur de l’hebdomadaire satirique Gbich !, il est également Président de l’association des dessinateurs en Côte d’Ivoire.
Gudé Carlos Liadé
Caricaturiste en chef de l’hebdomadaire Gbich! et collaborateur du quotidien Le Courrier d’Abdijan depuis 2004. Il a notamment été lauréat du meilleur scénario au Festival de BD Coco Bulles en 2001.
Eric Dago
Graphiste de formation, il a travaillé avec des journaux comme Gbich! ou Yafohi et dans divers festivals, tel Coco Bulles ou le festival de la BD de Sierre. Actuellement dessinateur pour le journal quotidien Nord-Sud et pour Gbich!
G. Thierry
Formé aux Beaux-Arts d’Abidjan, il dessine pour Gbich! et le journal Le Temps d’Abidjan, après des débuts pour Le Jour, Le Reflet et Le Populaire. En 2004, il représente la Côte d’Ivoire dans un festival au Cameroun. Expositions en Afrique et en Europe.
Ben Sylla
Collaborateur de Gbich! et du supplément ivoirien de Planète jeunes, il a créé de nombreux personnages de BD et animé des séries, comme Filo et Zofy, créée par Zohoré entre 2000 et 2005. Ben travaille pour la Wild Chimpanzee Foundation (WCF) comme illustrateur.
Illary-Simplice
Scénariste et journaliste. En 1991, il abandonne l’université pour se consacrer au dessin, et plus particulièrement au dessin de presse, en co-fondant le magazine Gbich! avec Zohoré.
Karlos Guédégou
Caricaturiste pour Gbich!, il a commencé sa carrière en 1990. Il crée pour le quotidien Actuel le personnage de Jo’Bleck, figure de Don Juan patenté qui connaît un succès fulgurant.
Mendozza Y Caramba
Né en 1964, diplômé, puis enseignant de l’académie des Beaux-Arts d’Abidjan, il rejoint Gbich! en 1999 comme rédacteur adjoint et dessinateur. Crée la série « Les habits presque neufs du président » qui met en scène Laurent Gbagbo. Nombreux prix internationaux.
Astain
Diplômé du centre de peinture artistique d'Abengourou en 1988, il dessine des BD quotidiennes pour Fraternité Matin, après avoir œuvré au Démocrate, à L'Aurore et au Nouveau Rêve. En 2000, il rejoint Gbich! où il est responsable de la section roman-photo.
Olvis Dabley
Organisateur du festival de BD Coco Bulles en Côte d’Ivoire, il a été l’instigateur de cet atelier en 2006 et a invité Patrick Chappatte à l’animer. Il a aussi édité « On va où là ? », tomes 1 et 2, recueils de dessins de presse sur la crise ivoirienne issus de l’atelier Plumes croisées.
En 2003, la Serbie sort de douze années de guerres meurtrières qui ont démantelé l’ex-Yougoslavie communiste. Son leader déchu, Slobodan Milosevic, a été livré au Tribunal pénal international. Mise en accusation pour sa responsabilité particulière lors des conflits de Croatie, de Bosnie et du Kosovo, la Serbie se réveille du cauchemar nationaliste. Elle entrevoit un nouvel avenir dans l’espace européen, mais le regard sur son passé récent reste difficile.

L’ambassade de Suisse de Belgrade eût alors cette initiative audacieuse : organiser une exposition de dessins de presse sur les guerres de Yougoslavie. Là où les mots blessent et divisent, elle voulut tenter un échange de regards dessinés. Et ainsi inviter, sans en avoir l’air, à un examen de l’histoire récente.

Organisée dans une galerie au centre de Belgrade, l’exposition réunissant Corax, maître des dessinateurs serbes, opposant à Milosevic, et Patrick Chappatte, dessinateur suisse travaillant pour la presse internationale, attira 1000 visiteurs par jour. Une table ronde organisée sur place fut l’occasion d’échanges édifiants et forts.

Cette idée simple, le recours au dessin comme outil d’échange dans un contexte de conflit, deviendra la fondation de tous les projets «Plumes croisées».
CORAX
Pregrag Koraksić
Né en 1933 à Čačak en Serbie. Fils d’un resistant serbe tué pendant la deuxième guerre mondiale. Il a commencé sa carrière de dessinateur professionnel dans le journal Jež en 1950. Il a travaillé pour Vecernje novosti d’où il fut expulsé suite à une décision de justice. En 2004, il reçut la légion d’honneur française.
Il publie encore ses caricatures aujourd’hui dans différentes publications et notamment sur internet.
CHAPPATTE
Patrick Chappatte
Né en 1967 à Karachi. Education à Singapour et Genève. Dessinateur pour The International New York Times et les journaux suisses Le Temps et NZZ am Sonntag. Auteur de nombreux reportages en bande dessinée, ainsi que d’un documentaire animé. Chappatte coordonne et organise les projets Plumes croisées.
CORAX
Pregrag Koraksić
CHAPPATTE
Patrick Chappatte
Ci-dessous, vous pourrez trouver une sélection d'articles de presse consacrés au projet "regards sur le passée".